Jérôme Augereau, ‘‘Djé’’

Auteur - Photographe
autodidacte

Jérôme Augereau

Nous cherchons un fil directeur, dans la trajectoire de Djé, ce serait le mot : CURIOSITÉ. Une curiosité, qui, dès l’enfance, l’amène à s’émerveiller des simples photos de famille, petites merveilles qui permettent de revoir les scènes de la vie. Ajoutons à cela, la présence dans l’environnement familial d’un oncle photographe avec la pièce interdite aux enfants où s’opère le miracle de l’argentique… Tous les ingrédients sont réunis pour focaliser cette curiosité sur la photographie.
La conscience aiguë de la force de l’oubli renforce le besoin de saisir les moments, de les sauver… Le passetemps prend de l’importance.

Au fil des années, des différentes expériences dans le monde du travail et des voyages, la passion se structure en profession.
Autodidacte, Djé n’en est que plus curieux : il dévore les revues spécialisées, il expérimente. Passionné de nature, soucieux de sa protection, il se centre de plus en plus vers ce sujet. Son regard capte et nous donne à voir les mouvements aux frontières de l’océan, de la terre et du ciel. Moins de voyages, mais pour celui qui sait voir, le spectacle est renouvelé à l’infini : Djé chasse les effets de la lumière sur l’air, l’eau, et la terre… Intérêt pour la nature, Intérêt pour la couleur, ses photos deviennent tableaux…   Résidant à Lacanau Océan depuis son retour définitif du Costa Rica, en juillet 2010, Djé se fait rapidement une place dans la station balnéaire médocaine, mondialement connue pour le surf.
Mais Lacanau Océan fait également face à l’aléa érosion, un sujet auquel Djé s’intéresse attentivement. Son oeil de photographe lui permet d’observer le phénomène sous un autre angle. L’hiver 2013/2014, et la trentaine de tempêtes successives, défigurent lourdement le visage du littoral. Le recul du trait de côte est significatif et Lacanau Océan n’est pas épargnée, bien au contraire. Djé a suivi, et photographié, de jour comme de nuit, la totalité des événements. Des images précieuses, pour l’histoire et la mémoire canaulaise, qui sont à l’origine de l’exposition ‘‘Il était une fois... L’érosion du littoral’’ qui a attiré plus de 20.000 visiteurs au cours de l’été 2014 à Lacanau Océan.
Des tempêtes destructrices à la restauration du front de mer, le livre ‘Il était une fois... L’érosion du littoral’’ retrace un an d’images à Lacanau Océan.
Ce travail de mémoire fait prendre conscience et donne à réfléchir sur l’avenir de notre Planète. Les médias ne s’intéressent plus seulement à l’aléa érosion en lui-même, mais à celles et ceux qui en sont les premiers témoins au quotidien. Et c’est naturellement vers Djé qu’ils se tournent lorsqu’il est question de Lacanau. Depuis le début de l’année 2015, le photographe canaulais a participé à de nombreux reportages.

‘‘La Nature a tous les droits’’ , et rien ne peut la contrarier !
C’est là, simplement, humblement, le message que portent les images de Djé, dans l’intérêt collectif des générations futures.